Fontaine de l’Ours

Imprimé depuis www.andenne.be le 20 septembre 2020


Fontaine de l’Ours

 

La Fontaine de l’Ours compte parmi les monuments incontournables d’Andenne : mais a-t-on vraiment percé tous ses mystères ? D’où viennent les pierres qui la composent ? Quand a-t-elle été construite ? Quel monument l’a précédée ? Que signifie l’inscription gravée au-dessus de son mufle ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre…

Groenendael, célèbre chroniqueur, mentionne dans un texte de 1584 l’existence d’une Fontaine de l’Ours à Andenne. De cette première fontaine, on ne sait pas grand-chose. On ne connaît ni sa date de construction, ni son architecture, ni les causes de sa destruction. Par contre, le mufle de lion en marbre de la fontaine actuelle serait d’origine.

La fontaine actuelle, ainsi que la sculpture de l’ours et l’inscription gravée, dateraient du 18ème siècle.
Cette fontaine a la particularité d’être intégrée dans un long mur en pierre de taille. L’eau jaillit d’une gueule de lion pour être ensuite recueillie dans deux bassins rectangulaires en pierre. Le fronton du monument est orné d’un ours marchant sur l’eau et dont le flanc est percé d’une flèche. Cette pierre sculptée aurait été retrouvée au Thier de l’Ours dans une carrière au sud du cimetière d’Andenne.

Dans le mur de pierres, ne manquez pas l’inscription gravée qui relate un exploit andennais : “Charles Martel de / Pépin 2 fils naturel / en l’an sept cent peu / plus me mist icy à mort / cruele”.
Que vient donc faire Charles Martel à Andenne ? Et qui est la victime de cette mort cruelle ?
Charles Martel (c. 686—741) appartient à une lignée illustre : il est le petit-fils de Begge, la célèbre patronne d’Andenne, le fils de Pépin de Herstal, le père de Pépin le Bref, premier roi Carolingien et surtout le grand-père de Charlemagne, premier empereur d’Occident !
Si Charles tient une place si importante dans l’histoire d’Andenne, c’est parce que la légende veut qu’il ait combattu et vaincu un ours monstrueux qui semait la terreur dans le quartier d’Horseilles. Comme pour toutes les légendes, il est difficile de démêler le mythe de la réalité.
La première question qui se pose est celle de l’âge de Charles au moment des faits. Certaines sources nous indiquent qu’il était encore enfant, d’autres qu’il avait 8-9 ans, d’autres encore qu’il était adolescent… Si l’on considère que l’inscription gravée sur le monument est exacte : Charles tue l’ours aux environs de l’an 700, il aurait donc eu 14 ans. Reste encore à identifier la manière dont Charles s’y est pris pour tuer le fameux ours. Dans les textes, on trouve des mentions diverses et variées : à mains nues, avec un poignard, à l’aide d’un arc et d’une flèche… L’iconographie de la fontaine semble, quant à elle, avoir « tranché » pour la flèche…
Le mystère reste entier…


Où nous trouver?

Notre adresse : Rue Saint-Rock, 1 5300 Andenne


Rue Saint-Rock, 1 5300 Andenne

Moyen de contact
Office du Tourisme


tourisme@ac.andenne.be



Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer